Bouge ta vie pro,  Me, Myself & I

Burn Out ! Stoppez tout!

Et si les femmes étaient une réincarnation de Shiva, aux multiples bras ? Elles pourraient l’être tant elles ont de choses à organiser et à faire : leur métier, les tâches domestiques et culinaires, la logistique scolaire, les rendez-vous médicaux, la coordination du planning familial,… Le cerveau est submergé par tout ce dont elles s’occupent ! La notion de burn out a été définie pour la première fois dans les années 70 pour décrire l’épuisement au travail des professionnels de l’aide et de soin. Il s’est ensuite appliqué à l’ensemble des syndromes d’épuisement professionnel, quelque soit la profession

Une chercheuse a baptisé cela la « charge mentale », ou « charge émotionnelle ». Les femmes sont très souvent surchargées et elles disposent de très peu de temps pour elles, voire pas du tout.

Agir avant le burn-out…

La première étape est de prendre conscience du surmenage selon le Dr Schneider : « Les femmes peuvent faire une liste de tout ce qu’elles font sur trois jours (deux jours de semaine et un week-end), en notant les machines, l’étendage du linge, les courses et la cuisine, les rendez-vous médicaux, les trajets des enfants, etc. Elles se rendront compte de tout ce qu’elles font et aussi du temps que cela aura pris ! »

Demander de l’aide, le mieux est de le faire à la personne la plus proche (votre conjoint.e). Mais apprendre à s’assumer telle que l’on est, sans culpabiliser et dans son imperfection, est un travail à faire, parfois plus facile avec l’aide d’un thérapeute ou d’un coach. Ce n’est pas facile d’apprendre à « lâcher » certaines choses, et c’est souvent très culpabilisant.

Quels sont les signes du burn out ?

  • Épuisement
  • Manque d’enthousiasme
  • Performance réduite
  • Inquiétude et anxiété
  • Troubles du sommeil
  • Symptômes physiques
  • Irritabilité et troubles de l’humeur

Juste un peu de stress, juste un peu moins d’énergie, juste un peu plus d’irritabilité. Juste, c’est le mot que vous vous êtes répété des semaines, des mois durant, avant de craquer. Vous vous êtes effondré, et n’avez pas réussi à vous relever. Pas tout de suite en tout cas. Vie de famille, travail, maladie, vous vouliez tout gérer de front, mais ça n’a pas été possible : c’est ce qu’on appelle l’épuisement émotionnel, le burn-out ou la charge mentale.

Une fois qu’on s’est effondré, beaucoup entre dans une phase de dépression, maladie qu’il faut soigner, ou au moins de déprime. La première étape pour en sortir est donc d’accepter son état. Nier les symptômes a mené à cette chute, il est temps de faire face au problème.

Que faire en cas de burn out ?

S’il est déjà trop tard et que vous ressentez déjà de nombreux symptômes d’épuisement professionnel, il est important de prendre certaines mesures.

  • Se reposer
  • Se poser les bonnes questions
  • Demander de l’aide
  • Ne pas recommencez

Comment ne pas retomber dedans

Changer ce qui ne va pas : 

Étape essentielle pour se reconstruire. Essayer de comprendre votre mal-être et trouver les facteurs cela va vous permettre de cerner exactement ce qui ne va pas.

S’offrir un temps d’arrêt pour faire le point :  

S’arrêter permet de réfléchir à de nouvelles façons de s’organiser, de fonctionner, de faire des choix et de prioriser nos actions (trop souvent, nous avons du mal à dissocier l’important de l’accessoire, et l’urgent de l’important). « S’arrêter permet aussi de vérifier que nos pas nous mènent dans la bonne direction. Qu’est-ce qui est important pour moi ? »

Apprendre à déléguer

Pour supprimer la charge mentale, il faut « évacuer » le dossier ou Répartir la charge mentale. Même si les hommes s’impliquent de plus en plus dans la vie de famille, en 2010 l’Insee indiquait que les femmes s’occupaient encore de 71 % des tâches ménagères et 65 % des obligations parentales. Discutez avec votre conjoint de la répartition des tâches liées au foyer pour être sur un terrain d’égalité. Répartissez cette charge mentale équitablement pour qu’elle soit moins lourde à porter.Avec une bonne organisation, une communication claire et de la bonne volonté, tout se passera bien.

Demander de l’aide (avant de craquer).

À son conjoint, à une amie, aux grands-parents, à un collègue… En exprimant clairement sa requête (date, heure, contexte), en expliquant à quel point c’est important pour vous, tout en soulignant que vous comprenez la position de l’autre…

Baisser son niveau d’exigence
La perfection n’existe pas… et vous ne pouvez pas tout mener de front. Faites moins, mais mieux. Ou autant mais moins bien… Ce n’est finalement pas si grave. vous défaire de cette fâcheuse tendance à toujours passer derrière les tâches domestiques effectuées par votre conjoint ou vos enfants. Le travail est fait, point. On ne revient pas dessus même si on l’aurait fait autrement. Le mieux est l’ennemi du bien, à méditer.
Cessez de culpabiliser

Le petit est en retard pour l’école ? Il n’y a plus de couches ? Vous avez oublié de prendre du pain ? Vous n’avez pas repassé les chemises ? Ce n’est pas grave ! Non, vous n’avez pas à être responsable de tout. Ne culpabilisez pas, nul n’est parfait.

 Prenez du temps pour vous

Vous passez votre temps a vous occupez des autres, à faire en sorte que tout soit sous VOTRE contrôle, mais rappelez-vous : Vous êtes une bonne maman et une bonne épouse. Vous n’avez rien à prouver vous le savez. Votre famille ne manque de rien, vous leur consacrer tout votre temps. Mais pour continuer à donner autant à votre entourage, il faut que vous ayez de la force.Cette force vous devez la puiser au centre de vous-même, en vous accordant un peu de temps, sans culpabiliser. Consulter l’article : Prendre du temps pour soi. « Prendre soin de soi doit être la priorité de chacune, cette année, la suivante, et tout au long de sa vie ! » Il est essentiel de mettre son bien-être tout en haut de la liste de priorités, et ce que signifie prendre soin de soi au quotidien. Consulter l’article : Se donner rdv avec soi même

Reprenez de bonnes habitudes

Et faites en des Mantras. Fixer vos règles et libérez vous . Consulter l’article : Femme libérées : 35 habitudes à prendre

Et Prenez OU Reprenez vous en main

Pour allez plus loin :