Me, Myself & I

Ça veut dire quoi être une femme ?

Être une femme, c’est quoi ? Quand et comment le devient-on, et est-ce qu’une fois qu’on l’est, on le reste ? Est-ce que c’est quelque chose de palpable ou de mental ? Être une femme, c’est avoir mal au ventre tous les 28 jours? Est-ce inné ? Et si ça ne l’est pas, peut-on dire que la féminité est féminine ? La féminité appartient-elle aux femmes ? Doit-on apprendre la féminité ? Qu’est-ce qui est féminin et qu’est-ce qui ne l’est pas ? Le féminin est-il une construction ? Est-ce que la féminité est une forme de domestication ou un pouvoir que l’on exerce ? Que veut dire se sentir féminine ? Est-ce que la féminité patriarcale existe et qu’est-ce que c’est ? La féminité peut-elle être toxique ? Qu’est-ce que la sororité ? Est-ce qu’être femme, c’est d’avoir un sexe de femme ? Est-ce biologique ? Est-ce hormonal ? Est-ce une construction culturelle ? Est-ce spirituel ? Peut-on avoir une « âme de femme » ? Est-ce qu’il existe des qualités féminines ? La femme a-t-elle une nature profonde ? Qu’est-ce que le « féminin sacré » ? « Le féminin sauvage » ? À quel moment de sa vie réalise-t-on qu’on est une femme ? Peut-on devenir une femme ? Ça veut dire quoi d’être « une femme forte » ? C’est misogyne, non, une femme forte ? Ça veut dire qu’on est faible par principe ? C’est quoi une femme libre ? Est-ce qu’être une femme est un art ? Est-ce une performance ?

Des milliers de question que l’on ne devrait pas se poser.

Qu’est-ce qui fait que je me sens femme ? Est-ce ce que je me sens « quelque chose » ? Me l’a-t-on imposé ? L’ai-je accepté ?Est-ce que j’aime être une femme ? J’aime le rose parce que j’aime le rose ou parce qu’on m’a fait aimer le rose très jeune ?Pourrais-je être un homme ? Et puis c’est quoi être un homme ? J’attends quoi « des hommes » ? Suis-je soumise ? Est-ce que je trouve du plaisir dans la soumission ? Suis-je domestiquée ? Est-ce que j’ai besoin d’être protégée ?Suis-je libre ? Est-ce que quelque part je me sens bien dans les stéréotypes ? Est-ce que ça me rassure ? Est-ce que je déteste les clichés ? Faut-il admettre que les rôles traditionnels ont peut-être une vraie fonction ? Est-ce que j’ai vraiment envie d’être indépendante ? Faut-il tout détruire ? Que faut-il garder ? Que faut-il jeter ? Quelle femme est-ce que je veux être ?

Soyez vous … Tout simplement

Pas L’épouse, pas la maîtresse, pas que la mère, pas la ménagère, pas que la business Woman, pas que la décoratrice d’intérieur, pas que l’enseignante, pas que l’infirmière, pas que la nounou.

Détacher du regard de l’autre… je crois que la société nous apprend à nous construire en fonction des autres… celui qu’on aime mais aussi notre employeur, les autres, toujours les autres…

Affranchissez vous du regard pesant et directif, du regard qui juge, se libérer du « on attend ça de moi » pour « être » tout simplement !

Se libérer du carcan des médias, se libérer de l’image qu’on a trop longtemps à imposer aux femmes,

S’autoriser à être comme on est !

Etre en accord avec sa douceur, sa créativité, sa sensibilité, son intelligence émotionnelle, son empathie, son intégrité, son amour..

Définir son idéal : Chacun envisage son épanouissement et son équilibre familial à sa façon.

Mettre en place des stratégies pour obtenir ce que l’on veut. Et obtenir une liberté que l’on s’est interdit depuis des années

S’organiser , Pour mettre en place notre liberté sans trop bousculer

L’important ne pas s’oublier en tant que personne.

Choisissez qui vous voulez être

Je suis une épouse parce que l’ai décidé, mais je ne suis pas l’esclave de mon mari,

Je suis une mère, mais pas toute seule, le père de mes enfants n’est pas locataire de la famille.

Je suis une business woman car je ressens l’envie de m’épanouir pas de prouver quoi que ce soit a qui que ce soir

J’ai la vie, sexuelle, ménagère, financière et morale que J’ai décidé d’avoir